Rénovations / transformations

Honneur au site

Mieux qu’une simple intervention destinée à laver les flétrissures du temps, ce projet de transformation s’inscrit dans une logique plus large où se confondent l’histoire de la maison et celle du site. Construite à la fin du 19e siècle, la bâtisse de pierre et de bois répond à la tendance du « style chalet » qui, très en vogue à l’époque, mêle l’idéal patriotique d’une Suisse surtout alpestre avec l’aspiration hygiéniste d’une vie au grand air.

Posée en haut d’un joli terrain glissant doucement jusqu’au Léman, la maison faisait partie d’une opération immobilière familiale comportant plusieurs bâtiments au même vocabulaire architectural. Morcelé au fil des ans puis presque disparu, l’ordonnancement du lieu s’organisait autour d’un chemin de promenade profitant de l’orientation et ménageant de belles ouvertures sur le paysage. Comprendre cette évolution permet de cerner le potentiel de la parcelle. Repérer les modifications successives et les pathologies assure d’options adaptées, capables de faire entrer la maison dans le 21e siècle.

Modernisation et authenticité
La revalorisation générale passe par de nouveaux aménagements intérieurs qui laissent intacte la substance ancienne et préserve la typologie d’origine. Au rez-de-chaussée, seuls les sanitaires et la cuisine sont transformés, alors que les belles pièces à vivre conservent l’ensemble de leur décor. À l’étage et aux combles, de nouvelles salles de bains sont installées autour de chambres à peine redimensionnées. Un ascenseur facilite la distribution des niveaux et l’augmentation de la hauteur du sous-sol autorise la présence d’un espace fitness, d’une salle de projection et divers locaux de service. La modernisation des équipements techniques n’a engendré aucune péjoration des qualités existantes. La finesse des éléments est maintenue malgré l’isolation, le chauffage se glisse sous des parquets déposés puis reposés et, mis aux normes, le système électrique épargne boiseries et corniches. Enfin, à l’image des verres étirés équipant les fenêtres restaurées, l’authenticité de la mise en œuvre et des matériaux a été satisfaite.

Si elles apparaissent comme plus marquantes, les interventions extérieures contribuent elles aussi à une forme d’assainissement. Les vérandas ajoutées au fil du temps sont supprimées, remplacées par une grande terrasse couverte qui inclut, face au lac, une extension du salon ainsi qu’une grande cuisine sur toute la longueur de la façade nord. Sans compromis mais en harmonie avec la composition générale, le langage se veut contemporain avec la présence très marquée du béton, de l’acier et du verre. Plus largement, le remodelage du terrain vise également un retour aux sources. Le travail du socle permet de redonner au bâtiment son assise d’origine, avec des pièces à vivre surplombant de 70cm les belles pelouses.

Un belvédère en plein centre
Du côté de l’entrée, la suppression d’un mur de soutènement libère une façade désormais anoblie par la présence d’une nouvelle volée droite symétrique à l’escalier d’origine. Le stationnement et le chemin d’accès au lac sont déplacés au profit d’une cour plus généreuse et d’un jardin mieux orienté. Véritable belvédère au centre de la parcelle, le point haut se voit quant à lui maintenu, justifiant si besoin était le nom de « Vigie » donné à la propriété. Tout en bas de cette dernière, le bord du lac se voit enfin nettoyé des constructions parasites. Le petit chalet existant est agrandi et ses abords aménagés pour répondre au plaisir de la baignade et aux nécessités de la pratique nautique. Dépassant les enjeux fonctionnels habituels, la transformation de cette maison répond à une réflexion profonde qui considère l’ensemble des paramètres qui l’ont vus naître.

Tout est mis en œuvre pour que les nouveaux usagers habitent la maison comme la maison habite le site : avec évidence et élégance.

Carte postale d'autrefois